France-Israël-Alliance Général Kœnig est une organisation indépendante d’hommes et de femmes persuadés que l’amitié entre la France et Israël est un impératif d’ordre moral fondé sur des valeurs communes.

 

 

 

Actualités

Interview S.E. Mme Aliza Bin-Noun, Ambassadeur d’Israël en France sur Radio J - 18 octobre 2017

 


Cliquer sur l'image pour écouter l'émission 

Message du Premier ministre Netanyahu au ministre des Affaires étrangères de l'Iran Zarif: supprimez votre compte Twitter !

 



Cliquer sur l'image pour voir la vidéo

Le chef du Hamas à Gaza: "Le temps est passé pour la reconnaissance d'Israël, maintenant la question de savoir quand il a été anéanti

 




Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, a déclaré que "le temps pour notre discussion sur la reconnaissance de l'existence d'Israël est passé et maintenant nous discutons de la question de savoir quand nous éliminerons son existence". Il a ajouté que le Hamas avait pris une décision sur la réconciliation palestinienne, mais en tout cas, personne ne pouvait désarmer le Hamas. Il a souligné que "si le mouvement du Fatah et le Président Mahmoud Abbas pensent à la possibilité d'utiliser les armes de la résistance dans les négociations, cela fera avancer la question palestinienne...Source YNET

Jérusalem : découverte d'une nouvelle partie du Mur des Lamentations

 



Des archéologues israéliens ont présenté lundi une nouvelle partie du mur des Lamentations récemment mise au jour dans la vieille ville de Jérusalem, ainsi qu'un vieux bâtiment romain. Joe Uziel, qui a participé aux fouilles, a affirmé que ses collègues et lui connaissaient l'existence d'une partie non découverte du Mur de Lamentations et s'attendaient à trouver une rue romaine à sa base...Lire la suite


Société
 

Joseph et Maria Martinez «Justes parmi les nations»


 

«Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers, nus et maigres tremblants dans ces wagons plombés…». Hier matin, alors que débutait à l'hôtel de ville la cérémonie de remise de médaille et diplôme de «Justes parmi les nations» à Joseph Martinez et son épouse Maria, Dolorès, née Victoria, les paroles de «Nuit et Brouillard» par la voix de Jean Ferrat touchaient les cœurs d'une assistance dont l'émotion était déjà palpable..Lire la suite

Remise d’une médaille des “Justes parmi les nations” à la famille de Félix-Jean et Marie-Antoinette Maurier à Conjux

 

Dimanche 15 octobre à Conjux, s’est déroulée, dans la cour de l’école, une cérémonie émouvante en l’honneur des époux Félix-Jean et Marie-Antoinette Maurier. La médaille à été remise par M. Eli Yona, Ministre Conseiller aux Affaires administratives près l'Ambassade d'Israël en France..Lire la suite

Israël et l'Afrique : un retour gagnant-gagnant

 

Après des années d’absence, «Israël revient en Afrique et l’Afrique revient en Israël», déclarait en février 2016 le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Le pays n’avait jamais vraiment abandonné le continent, mais force est de constater qu’avec Benyamin Netanyahou, le plus africain des Chefs de gouvernement israéliens depuis Golda Meir, Tel-Aviv est revenu en force sur le continent. Le Premier ministre, «ami» du Président rwandais Paul Kagamé, en a fait l’une de ses priorités en politique étrangère..Lire la suite


Sciences et Innovation


 

Le Pr Jean-Marie Tarascon reçoit le Samson Award 2017. Le plus important prix israélien dédié à l'innovation

Le gouvernement israélien à récompensé l’ensemble des travaux sur les batteries de Jean-Marie Tarascon, professeur au Collège de France depuis 2014. Le chercheur, spécialiste du stockage de l’énergie, vient en effet d’être annoncé comme un des deux lauréats du « Eric and Sheila Samson Prime Minister's Prize for Innovation in Alternative Fuels for Transportation 2017 » ou « Samson Award 2017 ». Le prix, créé en 2013, récompense chaque année deux chercheurs pour leur contribution scientifique innovante et avec le potentiel de conduire au développement d’énergies alternatives aux carburants fossiles pour le transport...Lire la suite

Vidéo TF1 One : Israël leader du cannabis médical

Cliquer sur l'image pour voir la vidéo

Cellules : une recherche révolutionnaire à l’Université de Tel Aviv

Les chercheurs de l’Université de Tel-Aviv ont réussi à fabriquer de la peau à partir d’autres organes du corps. L’objectif est qu’il soit possible à terme de transformer, par exemple, des cellules intestinales en cellule rénales, et ainsi économiser les longues attentes de greffes, et même de prévenir le rejet par le corps du patient, car l’implant sera créé à partir de ses propres cellules.. Lire la suite

Une cornée artificielle pour lutter contre la cécité bientôt prête

Ce qu’une start up israélienne a réussi à développer est ni plus ni moins qu’une cornée artificielle à base de nanotechnologie qui pourrait, dans un futur proche, redonner la vue à des millions de personnes. Nom de code : CorNeat Vision..... Lire la suite

Evènement annuel du Technion France - Paris-11 décembre 2017

 La Manifestation Annuelle du Technion France est un colloque scientifique qui vous propose d'appréhender les enjeux technologiques de demain autour d'innovations et de tables-rondes composés de dirigeants de grandes entreprises de l’écosystème français et israélien, de créateurs d’entreprises, de chercheurs, et de leaders d’opinion. Ils partagent avec le public leur expérience et leur vision sur les thématiques et «challenges » de notre société....Lire la suite


Littérature

 

Livre jeunesse : Le Saut de l'Ange de Rachel Hausfater


"La vie, courte et ardente, de Hannah Senesh, une jeune juive hongroise née en 1921. Pendant la guerre, elle émigre en Palestine mandataire. En 1943, elle retourne en Europe où le nazisme fait rage pour s'engager dans la Résistance hongroise. Elle a été fusillée par les nazis en 1944."


Agenda

 

39ème édition de Cinémed - Montpellier - 20-28 octobre 2017


Programmation israélienne au 39ème Festival Cinémed à Montpellier : 

  • Motza el hayon de Daniel Mann
  • Je suis un juif de Sham Tov Aharon
  • Un jour parfait pour nager de Shiva Porat
  • Le garçon de H2 d’Helen Yanovsky

Informations et réservations

L'Orient de la poésie hébraïque - Montpellier - 24 octobre 2017


De la poésie de Yehuda Halevi (12è siècle) et des poètes de l’Age d’Or andalou à celles de Yehuda Amichaï et Ronny Someck (poètes israéliens contemporains), l’Orient reste le point d’ancrage et l’horizon historique de la poésie hébraïque.

Lectures de poèmes en hébreu, arabe, français par Michel Eckhard Elial et Said Sayagh...Lire la suite

Concert Jazz : Or Bareket Quartet - Paris - 27 octobre 2017


Elevé entre Buenos-Aires et Tel-Aviv, ce jeune contrebassiste possède un patrimoine culturel inscrit dans sa musique, qu’il joue principalement sur la scène new-yorkaise, aux côtés d’Omer Klein, Jacques Schwartz-Bart, et d’autres pointures !...Lire la suite

Projections Ben Gourion – "Epilogue"-Paris, Marseille, Cannes et Lyon, 6-8 novembre 2017

Cliquer sur l'image pour voir un extrait du film

David Ben Gourion parle à bâtons rompus dans un entretien récemment retrouvé dans les archives Steven Spielberg du film juif, à Jérusalem.
Cinq ans avant sa mort, en 1968, David Ben-Gourion accordait une interview à une équipe israélo-britannique qui voulait faire un film sur sa vie. L’ancien homme d’Etat, âgé de 82 ans, vivait alors reclus dans sa maisonnette de Sde Boqer dans le désert du Néguev, loin de la vie politique. Cet entretien a été retrouvé par Yael Perlov, monteuse et productrice du film, dans les archives Steven Spielberg de films juifs à Jérusalem alors qu’elle restaurait les films de son père, le cinéaste documentaire David Perlov. https://mfa.us12.list-manage.com/track/click?u=be1f28b4b318a72ce005d080c&id=2f98d79628&e=45d5f3fec9



Ajouté le 23/10/2017 par Ambassade d'Israel - 0 réaction - Actualités


Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous convier à la soirée en présence de Claude Cohen-Tannoudji aux :

 

« 20 ans après le prix Nobel »,

.  

Dans le grand Auditorium de Jussieu - 4, place Jussieu - Paris 5e, a 23 octobre 2017 à 17H précises (ouverture des portes à 16H30).


Jean Chambaz (président de l’Université Pierre et Marie Curie) nous fera l’honneur d’introduire les prises de parole de Serge Haroche, Jean Dalibard et David Guéry-Odelin qui seront conclues par Claude Cohen-Tannoudji.

 

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

 

 

                                                                         Résultat de recherche d'images pour "claude cohen tannoudji"

 

 

 

 



Ajouté le 18/10/2017 par Claude Cohen Tannoudji - 0 réaction - Actualités

Claude BAROUCH, Président de l'U.P.J.F.a le plaisir de vous inviter à la

 

                        Conférence-Débat

 

Mardi 17 Octobre 2017 à19h ,

 

Dans les Salons de la Mairie du 17ème Arrt,

16-20, Rue des Batignolles 75017 Paris

Métro: Rome, Parking sous la Mairie.

 

" Islam Radical, Terrorisme, Antisémitisme,

Quel avenir pour l'Europe et pour les Juifs..? "

 

par Guy Millière

 

 

Guy Millière, (spécialisation : économie, géopolitique). Titulaire de trois doctorats, il est professeur à l'Université Paris VIII Histoire des cultures, Philosophie du droit, Economie de la communication et Maître de conférences à Sciences Po, ainsi que professeur invité aux Etats-Unis.

 

 A l'issue de son exposé l'orateur dédicacera son dernier livre :

 

" La Révolution TRUMP ne fait que commencer "

 

 P.A.F.: 10Є pour les non-adhérents.

 

Réservation obligatoire au 06 58 78 56 37.



Ajouté le 17/10/2017 par GUY MILIERE - 0 réaction

FIGAROVOX/CHRONIQUE - L'impunité interminable de Weinstein, l'hommage à Bertrand Cantat des Inrock... Pour Gilles-William Goldnadel, le camp estampillé du Bien couvre et protège toujours les siens.

 


Gilles-William Goldnadel est avocat et essayiste. Il est président de l'association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l'actualité pour FigaroVox.


En quoi a consisté la dernière cérémonie des Oscars d'Hollywood? À moquer, à conspuer, à ridiculiser, à morigéner Donald Trump. Ce fasciste, ce raciste, ce sexiste. Ce beauf blanc en chef représente l'incarnation la plus parfaite de ce que peut détester l'empire du rêve, qui est aussi l'empire du Bien. Le royaume sonore des gentils multicolores et des généreux tridimensionnels.

La presse internationale, elle aussi sans pitié pour le 45e président des États-Unis, il est vrai assez extravagant, s'est interrogé avec une touchante candeur sur l'interminable impunité dont avait pu bénéficier Harvey Weinstein, le producteur prédateur.

Il est vrai qu'il y a beaucoup à dire sur le silence de mort qu'a respecté l'industrie du bruit. Les pratiques de Weinstein, dont celui-ci n'avait certes pas l'exclusivité, étaient tellement connues qu'elle faisaient même sourire. À plusieurs reprises lors de galas de charité, quelques humoristes en avaient même fait des private jokes publiques .

Et plusieurs personnalités, comme Jane Fonda, connues pour être des contempteurs intransigeants du machisme ont, avec une touchante spontanéité, fait amende honorable pour avoir gardé le silence trop longtemps.

Le New York Times, ordinairement sans concessions pour la violence faite aux femmes, s'est également vu reprocher par certains anciens journalistes de ne pas s'être précipité pour enquêter sur un secret de polichinelle facile à explorer pour autant qu'il le veuille.

Harvey Weinstein est le contraire de Donald Trump : il fait partie intégrante de l'empire du Bien : mieux, il le domine.

 

Mais à la vérité, l'explication pour être simple est idéologiquement gênante: Harvey Weinstein est le contraire de Donald Trump: il fait partie intégrante de l'empire du Bien: mieux, il le domine.

Tout le contraire du président beauf: c'est un libéral de gauche très engagé, qui pense bien, issu d'une minorité, protecteur des arts et de la culture progressistes.

Il a contribué puissamment à la campagne de la si féministe Hillary Clinton qui aura mis cinq jours pour sortir de son silence quand elle aura mis cinq secondes pour vitupérer l'attitude du président à Charlottesville.

Une fois que ces choses sont dites, il est plus facile de comprendre l'indulgence du camp du Bien pour l'un des siens.

Après avoir écrit le mépris que peut m'inspirer l'intéressé trop longtemps protégé, je souhaiterais ajouter un peu de complexité au milieu d'un contexte médiatiquement hystérique, la même qui guidait ma plume d'avocat lors des affaires Strauss-Kahn. N'allons pas trop vite en besogne pénale.

Que Monsieur Weinstein soit un butor arrogant profitant outrageusement de sa situation pour extorquer lourdement à certaines femmes des faveurs sexuelles indues ne fait pas débat. Qu'il ait utilisé la force, encore qu'il le nie, sans doute.

Mais au milieu de cette épidémie de révélations accusatoires, encore faudrait-il trier le bon grain de l'ivraie et les vraies victimes des affabulatrices en mal de publicité.

Toutes les femmes qui ont entretenu un commerce avec le nabab ne sont peut-être pas de malheureuses proies sans défense. Celle qui a continué à entretenir avec lui pendant cinq années des relations sexuelles consenties aura peut-être quelques difficultés à en convaincre la justice.

A côté des extorsions écœurantes de faveurs indues, peuvent parfaitement coexister des faveurs données de bonne grâce pour des raisons intéressées. Et même désintéressées.

 

Une actrice française, avec beaucoup de finesse et d'intelligence, a expliqué comment le producteur américain l'avait fait monter dans sa suite du Crillon, en présence de son épouse qui s'est ensuite esquivée (et qui vient de demander le divorce, soudainement choquée…) pour tenter de lui extorquer un massage amélioré. L'actrice décrit Weinstein comme un «ventripotent libidineux». Certes, raison pourquoi, notamment, il n'eut pas droit à son massage, d'autant plus qu'elle comptait peu sur lui pour sa carrière.

Mais à côté des extorsions écœurantes de faveurs indues, peuvent parfaitement coexister des faveurs données de bonne grâce pour des raisons intéressées. Et même désintéressées. Tant le prestige exerce puissamment chez certains et certaines des pouvoirs aphrodisiaques qui peuvent avoir l'étrange vertu de rendre séduisants les gros nababs vicieux.

En France, il est d'autres formes d'indulgences dont jouit le camp du Bien.

Il en est ainsi par exemple du cas Bertrand Cantat. Que le meurtrier de Marie Trintignant ait purgé sa peine et qu'il puisse désormais vivre tranquillement est indiscutable. Mais s'il a droit à l'oubli, a-t-il droit à nouveaux à la gloire et aux honneurs, comme ceux que vient de lui rendre le magazine «les Inrockuptibles»?

Il faut regarder la couverture, lire l'entretien plein d'empathie et de compassion, non pour Marie Trintignant mais pour celui qui l'a saoulée de coups mortels.

Sans complexe excessif, Bertrand Cantat se fait donneur de leçons de morale et vitupère les Anglais égoïstes du Brexit pour leur attitude inhospitalière envers l'altérité migratoire.

 

Il faut aussi saluer la générosité de la publication qui offre en prime un CD du rappeur Orelsan, auteur de cette chanson dont l'une des délicates paroles est de dire «je vais te marie trintigner». Mais il y a bien pire: sans complexe excessif, Bertrand Cantat se fait donneur de leçons de morale et vitupère les Anglais égoïstes du Brexit pour leur attitude inhospitalière envers l'altérité migratoire.

Sans doute, espère-t-il ainsi, par de pieuses paroles, trouver le chemin de la rédemption.

Qu'il se rassure toutefois, ce chemin du Bien, il ne l'a jamais quitté, et il est demeuré dans le cœur de ses camarades idéologiquement incorruptibles.

Dans un livre que j'ai publié en 2004 (Les Martyrocrates chez Plon) , j'ai reproduit quelques extraits de cette fantasmagorique tribune signée par la cinéaste Hélène Châtelain, le journaliste Claude Faber et l'homme de théâtre Armand Gatti dans Le Monde du 18 août 2003, pour soutenir un camarade de combat, quelques jours seulement après que Marie Trintignant n'ait été par lui mortellement frappée:

«Bertrand Cantat est plus qu'un ami. Il est notre frère d'écriture, de conviction et de cœur. Nous aimons tout de lui, son regard sur le temps, ses épaules larges comme un horizon, sa poésie en forme d'étoile… ceux qui le connaissent, ceux qui l'ont applaudi, ceux qui l'ont accueilli dans leurs rédactions, leurs meetings, leurs rendez-vous publics, ceux qui l'ont appelé en soutien, ceux qui ont salué sa détermination, son engagement, son talent artistique, son humanisme, sa rigueur intellectuelle, sa liberté de pensée… ne peuvent oublier… à moins que l'amnésie doublée de mauvaise foi soit une maladie de notre temps…»

Mais c'est le titre même de la tribune qui éclairait le mieux la noble démarche artistique et rebelle: «Bertrand Cantat reste des nôtres».

Oui, quand on appartient au camp estampillé du Bien, peu importe le mal que l'on fait par ailleurs, que l'on s'appelle Weinstein ou Cantat mais aussi Battisti , on bénéficie toujours d'un traitement bénéfique.



Ajouté le 16/10/2017 par Gilles William Goldnadel - 1 réaction - Actualités

A noter en novembre prochain…

 

4 anniversaires marquants de l’histoire d’Israël

 

  • Centenaire de la Déclaration Balfour (2 novembre 1917)

 

  • 70ème anniversaire du vote sur le « partage de la Palestine » à l’ONU (29 novembre 1947)

 

  • 50ème anniversaire de la Résolution 242 du Conseil de sécurité sur le « retrait de/des territoires occupés » (22 novembre 1967)

 

  • 40ème anniversaire de la visite du Président égyptien Anouar El Sadate à Jérusalem (19 novembre 1977)

 

Pour expliquer ces événements et la situation au Moyen-Orient, autour de mon livre « Iconoclastie du Moyen-Orient », je suis à votre disposition pour une interview ou une conférence-débat, selon vos convenances.

 

Merci d’avance pour votre obligeance & cordialement !

 

Contact : Samy BOCHNER: 06.52.66.92.92



Ajouté le 16/10/2017 par Samy Bochner - 0 réaction - Bon à savoir

Page précédente    1 2 3 4 5   Page suivante